Le guide de la maison neuve

Maison de plain-pied : comment réaliser soi-même le plan de son habitat

Vous rêvez de vivre dans une maison de plain-pied qui vous ressemble ? Vous souhaitez qu'elle soit unique et originale ? Pour cela, une bonne conception des plans constitue l'une des principales étapes de construction de votre maison neuve. Et afin que votre maison sorte du lot des constructions standardisées, tout droit sorties des catalogues de constructeurs, vous avez deux options : soit réaliser vous-même les plans de votre habitat, soit confier ce travail à un professionnel (architecte, maître d'oeuvre ou constructeur).

Mais quelles sont les étapes à suivre pour réaliser soi-même les plans de sa maison de plain-pied ? Avant de répondre à cette question, voyons tout d'abord ce qu'est exactement une maison de plain-pied, ainsi que les avantages et les inconvénients que présente ce type de construction.

 faire-les-plans-de-sa-maison-de-plain-pied

 

Maison plain-pied : l'essentiel à savoir

Construite sur un seul niveau, la maison de plain-pied est un logement qui ne comporte pas d'étage. Autrement dit, toutes les pièces se situent au rez-de-jardin. Et à moins qu'il ne possède un sous-sol, ce type de maison ne comporte pas d'escalier.

Une maison de plain-pied se décline dans des formes variées (carrée, rectangulaire, L, U, V, H ou T) et dans divers styles d'architecture (maison contemporaine, moderne ou traditionnelle).

Les avantages d'une maison plain-pied

Une maison de plain-pied comporte de nombreux avantages :

  • construction plus rapide à mettre en oeuvre que celle d'une maison à étage ;
  • coût moindre qu'une maison à étages, à certaines conditions (surface inférieure à 100 m², maison compacte proche du carré ou du rectangle pour avoir moins de murs à construire et pour une meilleure facilité de mise en oeuvre, en termes d'isolation, notamment) ;
  • accessibilité : ce type de maison convient à tout le monde, y compris aux personnes âgées et à celles à mobilité réduite, parce que toutes les pièces sont disposées au même niveau ;
  • déplacement facilité et sécurisé : il y a moins de risques pour les enfants, grâce à l'absence d'escalier, à moins qu'il n'y ait un sous-sol ;
  • facilité d'accès au jardin et à la terrasse : circulation facile entre l'intérieur et l'extérieur de la maison ;
  • beaux volumes, avec de larges possibilités d'aménagement des différentes pièces de l'habitat, chaque pièce pouvant s'ouvrir sur une terrasse ;
  • circulation simple et rapide entre les différents espaces ;
  • facilité d'entretien de la façade, des vitres et des éléments extérieurs (gouttières, etc.).

Et enfin, un logement de plain-pied peut avoir une petite ou grande surface. En fonction de son nombre de pièces, il peut accueillir aussi bien un couple qu'une grande famille. Bref, les possibilités sont multiples.

Les inconvénients d'une maison plain-pied

Une maison plain-pied présente également des inconvénients qu'on ne peut ignorer :

  • surface au sol plus importante, d'où la nécessité d'un terrain suffisamment spacieux ;
  • moins d'intimité que dans une maison à étages, car vivre au même niveau peut être contraignant ;
  • longueur des couloirs pouvant être incommode.

Notons que, à surface égale, le prix d'une maison plain-pied peut être plus élevé que celui d'une maison à étages.

Maison plain-pied avec ou sans sous-sol

Selon les caractéristiques du terrain à bâtir, l'ajout d'un sous-sol, d'un sous-sol semi-enterré ou d'un demi-sous-sol à une maison plain-pied peut s'avérer incontournable, afin, notamment, de compenser une pente. Le sous-sol pourrait alors recevoir un garage ou une pièce à vivre avec porte et fenêtres.

A moins que vous n'optiez pour des travaux de terrassement pharaoniques pour rendre votre terrain le plus plat possible !

Sur un terrain déjà plat, prêt à bâtir, il est possible de créer un sous-sol enterré. Ce dernier offre de nombreuses possibilités d'agrandissement, des pièces supplémentaires pouvant y être aménagées.

Maison plain-pied avec ou sans garage

Vous souhaitez optimiser chaque mètre carré de votre maison ? Alors, la question du garage mérite réflexion.

Vous pourriez bien sûr toujours intégrer ou accoler un garage à votre maison. L'accès en serait alors plus facilité grâce à une porte de service. Très pratique, surtout par mauvais temps !

Toutefois, vous pourriez également décider de séparer le garage de la maison. Et à la place du garage, aménager une pièce à vivre. Cela constitue un gain non négligeable concernant la surface habitable.

Si vous optez pour un garage indépendant, totalement séparé de la maison, vous avez plusieurs options :

  • un carport, qui est simple, fonctionnel, très facile à monter et économique (20 à 30 % moins cher qu'un garage en bois, et 50 % plus économique qu'un garage en briques) ;
  • un garage préfabriqué clé en main (garage en bois, béton, métal ou container) ou bien en kit, à monter soi-même (garage modulaire, en bois, béton ou métal) ;
  • une construction classique en bois, parpaings, briques, etc.

Un garage indépendant présente un atout de taille, qui est de ne pas faire subir aux autres occupants de la maison ni les odeurs des gaz d'échappement ni les bruits occasionnés par les activités dans le garage.

Côté prix, un garage indépendant sera en général moins onéreux qu'un garage intégré à la maison.

Maintenant que vous connaissez les principales caractéristiques d'une maison plain-pied, voyons maintenant pourquoi et comment concevoir soi-même les plans de construction de sa maison.

plan maison plain pied

Pourquoi concevoir soi-même ses plans de construction ?

Pour des raisons économiques, de nombreuses familles choisissent de concevoir et de bâtir elles-mêmes leur maison de A à Z. Une telle entreprise revient en effet moins cher que de faire appel à un professionnel. Et pour réduire encore plus les coûts, elles penchent tout naturellement pour la construction d'une maison de plain-pied.

D'ailleurs, ce type de maison, à la fois charmant et plein d'atouts, est populaire auprès des jeunes couples primo-accédants et des personnes âgées.

Que vous souhaitiez ou non faire de l'auto-construction, vous pouvez très bien décider d'établir vous-même les plans de votre futur habitat. Il est en effet courant de concevoir un plan dans l'unique but de préciser ses idées, envies et besoins. Idées que l'on soumettra ensuite au professionnel (constructeur, architecte ou maître d'oeuvre) à qui l'on confiera la conception, le suivi ou la réalisation du chantier.

Cependant, réaliser soi-même les plans d'une maison ne s'improvise pas. En effet, en cas d'erreur, vous risqueriez fort de compromettre l'ensemble de la construction et d'engendrer un surcoût sur le chantier. Aussi, il est impératif de posséder certaines compétences techniques, surtout si vous voulez faire de l'auto-construction. Et bien sûr, en cas de doute, il est plus que conseillé de faire appel à un professionnel.

Réaliser soi-même ses plans : définition précise du projet

Etape essentielle dans tout projet de construction, la conception des plans nécessite, avant toute chose, une mise en forme précise du projet. Ainsi, avant de tracer vos plans, commencez d'abord par vous poser les bonnes questions.

Quel est votre budget ?

Faire construire une maison de plain-pied coûte en moyenne 100 000 € pour 100 m², hors prix du terrain et de son aménagement éventuel. Mais ceci n'est qu'une estimation, car de nombreux paramètres viennent influencer le coût d'une construction :

  • la surface de la maison ;
  • les matériaux et équipements utilisés ;
  • l'aménagement intérieur ;
  • la gamme choisie (entrée de gamme, moyen de gamme ou haut de gamme) ;
  • l'acquisition du terrain à bâtir ;
  • l'aménagement du terrain en fonction de ses caractéristiques (nature du sol, configuration, accessibilité, orientation, exposition, etc.).
  • sa situation géographique.
  • le tarif des professionnels en charge de la conception du projet, du suivi et de la réalisation des travaux.

Sur ce dernier point, si vous ne comptez pas faire de l'auto-construction, il est essentiel d'approcher plusieurs professionnels et de comparer les devis.

Autres questions essentielles à se poser

Imaginez-vous vivre dans votre future maison et posez-vous les bonnes questions :

  • combien d'occupants y aura-t-il ?
  • y aura-t-il un ou plusieurs enfants ?
  • avez-vous des animaux de compagnie ?
  • recevrez-vous beaucoup ?
  • travaillez-vous chez vous ? Avez-vous besoin d'un bureau au calme ?
  • prévoyez-vous un sous-sol ?
  • quel type de garage voulez-vous ? Intégré à la maison, accolé ou indépendant ? Fait dans quel matériau ?
  • quel type de cuisine (ouverte ou non) préférez-vous ?
  • quel est votre style de maison (contemporaine, moderne ou traditionnelle) ?

Bref, définir vos habitudes, votre style de vie ainsi que vos préférences vous aidera à déterminer vos besoins et vos priorités.

Les pièces incontournables et les pièces secondaires

Certaines pièces vous seront plus indispensables que d'autres. Vous aurez donc à les inclure en priorité dans votre projet : la ou les chambres à coucher, la cuisine, le séjour, la salle de bain, les toilettes.

Concernant les chambres, vous pourriez ou non vouloir d'une suite parentale (chambre, salle de bains attenante et dressing), d'une chambre pour chaque enfant, d'une chambre pour un bébé à venir ou d'une chambre d'ami. Vos choix devront bien sûr tenir compte de votre budget ainsi que de vos besoins futurs. N'hésitez pas à les anticiper !

Pour ce qui est des pièces secondaires, espaces extérieurs et annexes, elles ne sont pas indispensables à toutes les habitations, mais pourraient ajouter plus de confort et de style à votre intérieur : entrée, dressing, bureau, cellier, garage, terrasse, etc.

Il vous faut en même temps garder à l'esprit que plus il y aura de pièces, plus elles devront être petites. Vous aurez donc également à faire des choix concernant la superficie de chaque pièce, et à limiter le nombre de lieux de passage, notamment des couloirs.

Les différentes contraintes

Le plan de votre maison devra aussi tenir compte des différentes contraintes posées par :

  • la configuration du terrain (terrain plat ou en pente) et la nature des sols ;
  • l'orientation du terrain, qui dictera celle des fenêtres et des pièces par rapport au soleil ;
  • les contraintes géographiques et climatiques, qui peuvent influer sur le style d'architecture ;
  • le Plan Local d'Urbanisme (PLU) peut imposer des contraintes techniques et de design (style de maison, type de toit, coloris, etc.) ;
  • les réglementations thermiques et environnementales en vigueur (RT 2012, RE 2020, etc.).

Il faut également préciser que la présence ou non de vis-à -vis aura une grande influence sur la création d'ouvertures (fenêtres, baies vitrées, etc.), soumise à des règles strictes en présence de voisinage.

Maintenant que vous avez défini votre projet et connaissez les contraintes techniques et réglementaires qui y sont liées, vous pouvez vous lancer dans la conception de vos plans, en connaissance de cause.

Les différents types de plans à tracer

Les plans de constructions d'une maison, à dessiner à l'échelle (1/1000e en général), sont de 4 sortes :

  • le plan de situation qui permet de situer votre terrain ;
  • le plan de masse qui montre une vue d'ensemble du projet (limites de propriété, éléments bâtis, végétaux, etc.) ;
  • le plan de coupe qui représente la construction vue de l'intérieur ;
  • le plan de façade qui présente l'aspect extérieur du bâtiment (portes et fenêtres, terrasses, détails architecturaux, etc.).

Notons que ces plans seront à intégrer à votre dossier de demande de permis de construire.

Pour vous aider à dessiner vos plans, vous pouvez recourir à des logiciels gratuits tels que Cedar Architect ou bien Kozikaza. Vous pouvez également vous inspirer de nombreux plans de maisons plain-pied disponibles sur Internet.

Vous êtes un peu perdu(e) ? Vous avez des doutes ? N'hésitez pas à faire vérifier vos plans par un professionnel (constructeur, architecte maître d'oeuvre), ou à lui confier leur réalisation. Une petite erreur sur le papier peut en effet coûter cher sur le chantier !

Nous vous recommandons également ces autres pages :