Le guide de la maison neuve

Quels sont les différents types de maisons neuves ?

Vous souhaitez faire construire une maison neuve, mais vous n'y connaissez pas grand-chose en immobilier ? Rassurez-vous, vous êtes au bon endroit. Plain-pied, étage, parpaing, bois, contemporaine ou traditionnelle, de nombreux adjectifs existent pour qualifier une maison individuelle. Il est donc bien difficile de s'y retrouver pour choisir son modèle, ses matériaux ou même son type d'architecture ! Si la solution idéale dépend de vos goûts et de vos envies, il reste néanmoins certaines spécificités à connaître, pour pouvoir prendre la pleine mesure des avantages et inconvénients de vos décisions.

Entre le prix du projet, la consommation d'énergie de votre future construction et vos potentiels besoins en termes d'accessibilité, voici un guide récapitulatif des différents types de maisons neuves, pour vous aider à faire le point en toute tranquillité et à réaliser vos plans.

 les-types-de-maisons-neuves

Tout connaître de l'architecture des maisons neuves

Traditionnellement, en matière d'architecture de maisons neuves, on distingue 4 grands types de modèles : la maison contemporaine, la maison traditionnelle, la maison moderne et la maison provençale (ou méditerranéenne). Voyons ensemble les caractéristiques et spécificités de ces dernières, ainsi que leur prix de construction.

La maison contemporaine

Difficile de définir ce qu'est exactement une maison contemporaine, même si la plupart du temps, on classe sous cet adjectif la majorité des constructions neuves qui sortent de terre aujourd'hui. A cheval entre la maison traditionnelle et la maison moderne, cette habitation propose un style sensiblement épuré et sobre, avec tout de même une touche de modernité. Toiture plate ou toiture en pente, plain-pied ou étage, matériaux en bois ou en briques, il n'y a pas de règles prédéfinies pour la construction d'une maison contemporaine. Du côté de l'architecture intérieure, ce type d'habitat s'organise majoritairement autour d'une pièce à vivre spacieuse, qui inclut un salon, une salle à manger, une cuisine et parfois même un cellier. De même, la maison contemporaine est souvent construite en L ou en U, pour centraliser la partie importante de l'habitation autour d'une terrasse ouverte et d'un jardin. Concernant son prix, difficile de donner un chiffre précis, puisque celui-ci dépend en grande partie des prestations choisies (garage, terrasse ou cuisine équipée) et du constructeur en charge de la maison. Néanmoins, en se référant à une moyenne nationale, le prix d'une maison contemporaine de 100 m² avoisine les 200 000 ou 210 000 €.

La maison traditionnelle

La maison traditionnelle est le type de maison neuve le plus répandu en France. Cause de cette popularité, son prix de construction est bien moins élevé que pour un autre modèle de maison. Généralement construite avec une toiture en pente, cette habitation peut être de plain-pied ou à étage, et ne se caractérise pas par son style particulier. Au contraire, elle est plutôt le résultat d'une tendance régionale, et peut donc varier de façon importante selon votre localisation. Bâtie sur des fondations en béton armé et assortie d'une charpente en bois, acier ou aluminium, la construction d'une maison traditionnelle s'organise autour de 3 types de matériaux différents :

  • le parpaing, un matériau réputé pour sa solidité et dont l'un des avantages est d'être peu coûteux, même s'il montre ses limites en terme de résistance thermique et d'isolation,
  • la brique, un matériau offrant de meilleures qualités isolantes que le parpaing, bien qu'il reste sensiblement plus cher que ce dernier,
  • le bloc minéral, ou la pierre, un matériau plébiscité pour ses qualités esthétiques et pour ses performances isolantes et thermiques, mais qui reste globalement très cher.

Si de manière générale la maison traditionnelle en parpaing est la moins coûteuse de toutes les maisons, il est nécessaire qu'elle respecte malgré tout les nouvelles normes thermiques en vigueur. Obligé de s'adapter et de rattraper ses lacunes écologiques, ce type de construction voit son coût augmenter d'année en année. Pour cette raison, le prix d'une maison traditionnelle de 100 m² est aujourd'hui estimé aux alentours des 150 000 €.

La maison moderne

Comme nous le disions un peu plus haut, la maison moderne est assez proche dans son style de la maison contemporaine. Toutefois, c'est une construction qui se démarque grâce à de nombreux critères. Angles droits, forme cubique, toit plat, grandes fenêtres ou larges baies vitrées coulissantes, la maison moderne s'inscrit toujours autour de lignes géométriques et épurées. Du côté des matériaux, toutes les envies sont permises, certains permettant d'ailleurs une meilleure prise en compte de la réglementation thermique en vigueur. Béton, bois, brique ou métal, c'est avant tout une habitation qui réussit à allier esthétique et performance énergétique. Souvent conçue par des architectes ou des maîtres d'oeuvre, la maison moderne exige tout de même un certain budget, puisqu'il faut aujourd'hui compter environ 220 000 € pour un projet de 100 m².

La maison provençale

Contrairement à ce que son nom indique, la maison provençale, aussi appelée maison méditerranéenne, ne se trouve pas qu'en Provence. Au contraire, que ce soit en Vendée, en PACA ou même en Loire-Atlantique, il n'est pas rare de voir cette construction pleine de cachet dans d'autres régions de France, principalement lorsqu'elles sont souvent ensoleillées. Avec son style mas ou bastide ancienne, la maison provençale propose un cadre de vie plein de charme et d'authenticité, et se caractérise principalement par son mélange de matériaux et de textures, ainsi que par ses couleurs chaudes en façade. Malheureusement, c'est aussi une habitation qui reste chère à construire, puisqu'un modèle de ce type coûte entre 240 000 à 250 000 € pour 100 m² sans garage.

les-types-de-maisons-neuves-2

Choisir entre une maison de plain-pied ou à étage

Pour l'aménagement et la construction de votre maison neuve, vous devez choisir entre une maison de plain-pied et une maison à étage. Si votre décision n'est pas dictée par un besoin particulier, comme la présence dans la future habitation d'une personne handicapée ou âgée, vous vous demandez peut-être quel est le meilleur choix à faire, et surtout pourquoi. Afin que vous puissiez y voir plus clair et dessiner le plan de vos rêves, faisons un tour d'horizon des avantages et inconvénients des maisons de plain-pied et des maisons à étage.

La maison de plain-pied

Une maison de plain-pied représente un atout évident pour le déplacement et l'autonomie à domicile des personnes de tous âges et de toutes conditions. Idéale pour accueillir un bébé ou pour y vieillir sans perdre en mobilité, l'absence d'escalier en fait une construction plus sécurisante pour tout le monde. Au quotidien, c'est une habitation non seulement facile à aménager, car il n'y a plus de marches à gravir avec un objet encombrant dans les bras, mais aussi simple à entretenir, puisqu'il n'y a plus besoin de monter l'aspirateur à l'étage et de faire des va-et-vient incessants dans l'escalier. Cerise sur le gâteau, selon la façon dont vous imaginez le plan de votre maison, il est également possible de privilégier de grandes ouvertures vers le jardin et la terrasse pour chaque pièce de vie de l'habitation. Chambres, salon, salle à manger ou même cuisine, vous pouvez si vous le souhaitez accéder à votre terrain où bon vous semble.

Bien entendu, une maison de plain-pied n'a pas que des avantages. D'une part, elle nécessite l'achat d'un terrain plus grand, puisqu'elle occupe une superficie plus importante qu'une maison à étage. Même si la surface du jardin vous importe peu, le respect du coefficient d'emprise au sol, prévu dans le plan local d'urbanisme de la ville, vous oblige à respecter certaines dimensions et contraintes vis-à -vis de ce dernier. De même, une maison de plain-pied exige des travaux de terrassement et de fondations plus conséquents que pour une maison à étage, ce qui a donc des retombées non négligeables et inévitables sur le prix final de la maison. Enfin, en ce qui concerne l'aménagement intérieur, la proximité des chambres avec les pièces de vie, comme le salon ou la salle à manger, peut entraîner des problèmes d'intimité et de tranquillité pour toute la famille.

La maison à étage

Alors que la construction d'une maison de plain-pied est plus chère, à cause notamment de sa superficie au sol, la maison à étage est quant à elle bien plus avantageuse sur ce point. En effet, l'étage réduit la surface au sol de la maison, ce qui permet l'achat d'un terrain plus petit et la réalisation de belles économies. De plus, avoir un étage facilite le partage et la délimitation des espaces de vie et de nuit, contrairement à une maison de plain-pied où, comme nous le disions ci-dessus, les chambres sont souvent proches de la salle à manger et du salon. Tout le monde peut donc y trouver son intérêt, surtout lorsque vous avez des enfants qui vont certainement jouer dans lesdites chambres.

Tous les inconvénients de la maison à étage sont donc finalement les avantages de la maison de plain-pied. D'abord, elle est souvent critiquée pour son aspect étriqué, puisque les volumes spacieux de la maison de plain-pied ne sont pas nécessairement à l'ordre du jour. De plus, il faut abandonner l'idée des grandes baies vitrées dans les chambres, puisque généralement situées à l'étage, ces dernières n'ont aucun accès possible vers le terrain ou la terrasse. Pour finir, la présence de l'escalier a pour conséquence de limiter les déplacements des jeunes enfants et des personnes invalides ou âgées, tout comme il peut restreindre la circulation avec des objets encombrants.

Nous vous recommandons ces autres pages :