10 conseils pour dépolluer l’air de votre intérieur

À lire aussi

Faire construire ou acheter une maison : pourquoi opter pour une douche à l’italienne ?

Au saut du lit ou à la fin d'une longue journée, la salle de bains est une pièce...

Lire la suite

Les cheminées

Il existe différentes familles de cheminées qui peuvent être installées...

Lire la suite
comment-d_c3_a9polluer-l_27air-de-votre-int_c3_a9rieurNous passons en général plus de 80% de notre temps en intérieur. Et niveau pollution, l’air intérieur de nos maisons n’a strictement rien à envier à l’air extérieur. Cigarettes, parfums d’ambiance, résidus volatils contenus dans les meubles, la peinture sur les murs, les produits ménagers… Maisons MCA fait donc le point avec vous concernant les différentes façons de dépolluer facilement son habitation.

1. Interdisez absolument la cigarette à l’intérieur, car les particules toxiques envahissent chaque recoin de votre maison et s’y fixent. Et contrairement aux idées reçues, une bonne aération n’y change rien.

2. Aérez quand même, car si cela ne change rien pour la fumée de cigarette, c’est capital pour renouveler l’air de votre intérieur. Ouvrez donc grand les fenêtres au moins un quart d’heure par jour, quel que soit le temps.
3. Faites régulièrement le ménage afin de chasser acariens, poils de toutes sortes et moisissures de votre intérieur. Et préférez des produits écologiques pour l’entretien. Si vous avez des difficultés à en trouver, ou que vous les jugez trop chers, optez pour des solutions naturelles telles que le vinaigre, le citron ou le bicarbonate de soude. Les recettes de grand-mère sont toujours aussi efficaces.
4. Utilisez des huiles essentielles pour parfumer votre intérieur. Tous les autres produits (encens, bougies, lampes…) dégagent des substances cancérigènes lors de la combustion. Attention cependant
si vous avez des enfants en bas âge : pas d’huiles essentielles avant 3 ans.
5. Eviter les meubles neuf en kit. En effet, il s’agit le plus souvent de panneaux de bois reconstitué qui contiennent beaucoup de colle, de laques et de solvants, responsables d’émanations hautement cancérigènes quotidiennes sur une durée moyenne de 5 ans. Préférez donc du mobilier d’occasion, en particulier pour la chambre de bébé, ou en bois brut.
6. On ne le sait pas assez, mais le garage est aussi une grande source de pollution de votre intérieur. En effet, jusqu’à 30 minutes après l’arrêt du moteur, celui-ci dégage des gaz toxiques. Laissez donc votre véhicule refroidir à l’extérieur, même si c’est contraignant.
7. Lorsque vous refaites les sols ou les murs d’une pièce, assurez-vous que les matériaux sont certifiés Ecolabel et NF Environnement. Préférez en outre ceux dont le degré d’émanation toxique est à A+ ou A. L’idéal encore une fois reste d’opter pour des solutions naturelles : peintures « bio », enduits à la chaux ou à l’argile, lambris et parquets en bois massifs, sols en terre cuite…
8. Lavez tous vos textiles d’intérieur après achat, les traitements de ces produits pouvant être très irritants pour la peau et les poumons.
9. Soignez vigilants sur l’entretien de votre chaudière : l’intoxication au monoxyde de carbone concerne encore beaucoup trop de familles aujourd’hui, malgré la prévention.
10. Et bien sûr, ayez la main verte ! On le sait, les plantes vertes dépolluent naturellement, autant en profiter.

À lire aussi

La chaudière à condensation

La chaudière à condensation La chaudière gaz murale à condensation...

Lire la suite

L’ubérisation : un phénomène à l’image de notre société

L’ubérisation est un phénomène en pleine expansion qui touche tous...

Lire la suite