Le guide de la maison neuve

Le choix de la terrasse pour sa maison neuve

Tout projet de construction d'une maison est émaillé de choix importants, qui vont déterminer pour de nombreuses années la manière dont il sera possible d'équiper et entretenir sa maison neuve. La terrasse ne fait pas exception à cette règle, en tant qu'aménagement permettant de profiter pleinement de son jardin et des espaces extérieurs, pour le plus grand bonheur de sa famille et de ses amis.

Face à la multitude de possibilités et de solutions existantes, il nous semble utile de revenir sur les points qui soulèvent le plus de questions et de demandes de conseils : quand construire la terrasse d'une maison neuve ? Quels matériaux choisir ? Quel est le prix moyen d'une terrasse ? Quel est le meilleur emplacement possible en fonction de la configuration du terrain et du sol ? Faut-il effectuer des formalités administratives avant de construire une terrasse ?

terrasse maison

Inclure la terrasse dans le projet de construction de la maison

Si votre budget vous l'autorise, il est toujours préférable et financièrement plus avantageux de construire sa terrasse en même temps que la maison. Cette affirmation, quelque peu péremptoire de prime abord, trouve cependant des explications logiques dans les éléments suivants :

  • La présence des artisans et des engins de construction sur le chantier. Le fait de grouper l'ensemble des travaux de construction sur une même période permet de réaliser des économies substantielles sur la main-d'oeuvre et la mise à disposition des outils et engins nécessaires.
  • La dalle : le coût d'utilisation d'un camion-toupie, qui fournit le béton indispensable pour couler la dalle d'une terrasse, est amoindri lorsqu'il est déjà sur place pour livrer le béton des autres dalles de la maison. Il est alors possible de parler d'un véritable effet d'économies d'échelle sur les travaux.
  • Les matériaux : quel que soit le type de terrasse envisagé (bois, bois composite, pierre, carrelage), les matériaux sont généralement moins chers lorsqu'ils sont commandés à l'avance, à un prix négocié entre le constructeur de maisons et ses fournisseurs.
  • La conception : dans le même ordre d'idées que les éléments précédents, le coût de conception des terrasses (plans, devis, déplacements des artisans) est, en quelque sorte, absorbé dans le projet global de construction quand la terrasse est bâtie au moment du chantier principal.

Quels matériaux choisir ?

Le choix du matériau de revêtement d'une terrasse impacte directement de nombreux critères : l'aspect esthétique, le prix, le confort d'utilisation, la solidité et l'entretien. Tous les matériaux existants possèdent des avantages et des inconvénients, que nous vous proposons de détailler.

Les terrasses en bois

Le bois naturel est une option à favoriser pour obtenir une terrasse chaleureuse, vous laissant le choix de multiples coloris et finitions, pour s'adapter à tous les styles architecturaux. De plus, les lames de bois sont reconnues pour leur facilité de pose, sur des plots placés directement sur le sol, quand celui-ci est suffisamment plat et à la bonne hauteur par rapport au seuil de la maison.

Il existe deux grandes catégories de bois pour les terrasses : le bois européen (classé de 1 à 5 selon sa résistance aux intempéries) et le bois exotique, qu'il est préférable de choisir au sein d'une gamme bénéficiant du label FCS, garantissant que ce bois est issu de forêts gérées de façon durable et écologiquement responsable. Le bois exotique est plus cher à l'achat, mais offre une bonne résistance naturelle à l'humidité, au gel et à la décoloration sous l'effet des rayons du soleil, limitant ainsi les besoins d'entretien.

Les essences de bois européens résineux sont moins chères, mais imposent un traitement et un entretien annuel de la terrasse, indispensables pour conserver l'aspect initial de la terrasse sur la durée.

Le bois composite

Le composite est un matériau composé de sciure de bois, de différentes résines et de pigments pour lui donner la couleur souhaitée. Moins chaleureux et moins naturel que le bois, le composite est, en revanche, beaucoup plus simple d'entretien et plus solide dans le temps. Un nettoyage régulier à l'eau savonneuse suffit effectivement à lui faire conserver son aspect pendant de longues années, sachant que certains bois composites sont garantis jusqu'à 25 ans.

Il faut cependant tenir compte, avant son installation, de sa propension à stocker et diffuser la chaleur, ce qui peut devenir une contrainte désagréable dans les régions les plus chaudes et ensoleillées.

Les terrasses en pierre, carrelage ou béton brut

La première caractéristique commune à ces matériaux est la construction préalable d'une dalle en béton, qui viendra accueillir le revêtement choisi, ce qui impose donc des travaux de maçonnerie.

La pierre, sous la forme de dalles ou de pavés, est un revêtement de terrasse adapté à des maisons de style classique ou traditionnel, offrant également des qualités de solidité et d'entretien facile. Le carrelage, quant à lui, laisse le choix d'un grand nombre de styles et de couleurs, mais il se distingue négativement par le fait de devenir glissant en cas de pluie, contrairement au béton brut, qui est naturellement anti dérapant, mais beaucoup moins intéressant esthétiquement parlant.

Dans tous les cas, il est indispensable de respecter la norme de construction d'une terrasse sur dalle attenante à une maison, indiquant qu'il faut créer une pente de 1 % vers le jardin ou terrain, pour faciliter l'évacuation des eaux de pluie ou de nettoyage.

Emplacement et surface de la terrasse pour une maison neuve

A priori, une terrasse bien pensée se situe à proximité directe de la baie vitrée ou de la porte-fenêtre de la pièce de vie principale de la maison. Cet emplacement idéal peut être tempéré par des critères tels que l'orientation géographique du terrain, l'exposition aux vents dominants, le vis-à -vis avec des voisins, ou encore l'inclinaison du sol.

Les terrasses orientées au sud sont les plus nombreuses, mais elles nécessitent souvent l'installation d'un grand store banne ou d'une pergola pour atténuer la chaleur et la luminosité lors des journées d'été. Il peut également s'avérer judicieux de choisir l'emplacement d'une terrasse en fonction de la construction d'un futur aménagement à proximité, comme une piscine ou une cuisine d'extérieur.

Pour ce qui est de la surface, il est conseillé de viser au minimum trois mètres de largeur, pour pouvoir circuler librement et se sentir à l'aise parmi les objets et le mobilier que l'on retrouve généralement sur une terrasse : table, chaises, transats et plantes. La longueur étant déterminée par celle de la maison, le budget disponible et par l'espace que vous estimez nécessaire pour profiter pleinement de la vie au soleil. Quitte à engager des travaux et dépenser plusieurs milliers d'euros, autant s'offrir un équipement agréable et parfaitement fonctionnel.

terrasse bois MCA

Le prix d'une terrasse

Pour établir le coût de la construction d'une terrasse, il est indispensable de penser en termes de mètres carrés, puisque la surface va, bien évidemment, modifier considérablement le prix total. Voici, en moyenne, les prix généralement constatés, en fonction du revêtement choisi :

  • Pour une terrasse en bois : il faut compter 50 € /m² pour l'achat d'un bois simple et le double pour une essence de bois exotique. La pose des lames de bois est estimée à 40 € / m² et le coût d'entretien annuel dépend du type de bois.
  • Le bois composite : le bois composite est plus cher que le bois naturel à l'achat, environ 150 € / m² (pose comprise), mais bien moins cher à l'entretien.
  • Le carrelage : environ 100 € / m² (pose comprise), auxquels il faut ajouter la construction de la dalle en béton (50 € /m²).
  • Terrasse en béton décoratif : entre 50 et 200 € / m², en fonction du choix du type de béton, de l'épaisseur de la dalle, de la qualité du treillis armé et de la complexité de la forme ou de l'accès.

Pour rappel, la construction d'une terrasse ne nécessite pas de permis de construire ou de déclaration de travaux, à l'exception de rares cas : terrasse située à un étage ou terrasse de plus de 20 m² et surélevée de 60 cm par rapport au terrain.

Nous vous recommandons ces autres pages :