Notre guide sur ma construction de maison

Les pièges à éviter lors de la construction de votre maison

Faire construire sa propre maison est la solution la plus simple pour posséder un bien qui vous ressemble et qui corresponde à toutes vos envies. Un tel projet demande du temps et beaucoup d’attention pour ne pas avoir de mauvaises surprises !

En effet, si la construction de sa maison est un rêve pour beaucoup de Français, il arrive parfois que l’aventure tourne au cauchemar. Les arnaques dans le domaine de la construction immobilière ne sont malheureusement pas rares. Les problèmes pouvant survenir sont nombreux : retards de livraison des travaux, factures anormalement élevées, artisans désertant le chantier, etc.

Pas de panique ! Il suffit de prendre vos précautions pour éviter tous ces pièges. En prenant les dispositions nécessaires afin de vérifier certains éléments liés à la construction de votre maison, vous pourrez vous lancer sans crainte.

Tout comme l’achat d’une maison individuelle, la construction d’un bien doit être contrôlée. Découvrez les principaux pièges à éviter lorsque vous entreprendrez de construire votre maison.

Construction de sa maison - Les pièges à éviter-2

 

Les pièges liés à votre terrain

Tout d’abord, il convient de faire attention aux particularités de votre terrain. Vous venez de trouver le terrain idéal ? La localisation de ce dernier vous convient ?

Avant de vous engager, il est important de bien vous renseigner sur ses caractéristiques.

Le raccordement du terrain

Avant de vous lancer dans votre projet et de commencer la construction de votre maison, nous vous conseillons fortement de vérifier que votre terrain est bien raccordé aux différents réseaux de la ville (eau, électricité, internet, gaz, téléphone, assainissement, etc.).

En effet, il se peut que votre terrain ne soit pas raccordé, surtout si ce dernier est éloigné de la ville.

Si votre terrain n’est pas raccordé aux réseaux, renseignez-vous auprès de la mairie, afin de savoir si cela est possible. Les travaux de raccordement peuvent faire grimper la facture finale de la construction de votre maison.

Sachez enfin qu’il est parfois impossible de réaliser des travaux de raccordements : la seule solution est donc d’installer des équipements indépendants coûteux.

La propriété et le bornage du terrain

Le passage à la mairie semble être une bonne idée avant de vous engager et d’acheter un terrain pour la construction de votre maison. De cette manière, vous pourrez vous assurer que le vendeur du terrain en est bien le propriétaire. Il arrive parfois que certaines personnes vendent des terrains qui ne leur appartiennent pas. Pour vous libérer de ce doute, renseignez-vous à la mairie à propos du cadastre.

Vous pouvez également faire appel à un géomètre qui réalisera le bornage de votre terrain. Le coût est partagé entre les différents propriétaires des terrains voisins. Cela permet d’éviter tout litige futur concernant la propriété avec votre voisinage.

La géologie du terrain

Il arrive que certains terrains nécessitent des travaux plus conséquents en raison de la qualité de leur sol. Nous pouvons notamment mentionner les sols argileux, qui peuvent causer une surfacturation au moment des travaux.

Afin d’éviter tout problème, nous vous conseillons de faire établir une étude G12 qui correspond à une étude du sol. Le prix de cette étude est compris entre 800 et 2000 euros selon le prestataire et vous permet d’avoir une meilleure garantie. Vous pourrez ensuite joindre cette étude au contrat de construction pour éviter toute surfacturation.

 

Les pièges concernant le choix des professionnels

Après avoir contrôlé tous les possibles pièges pouvant se glisser lors de l’acquisition de votre terrain, il faut maintenant choisir de bons professionnels pour réaliser les travaux de construction de votre maison.

Le sérieux et la qualité des artisans constructeurs

Pour vous assurer du sérieux d’un constructeur et pour vous aider à faire votre choix, plusieurs éléments peuvent vous aider. Le constructeur que vous choisirez doit notamment posséder :

  • Un label de certification (Qualibat, Certif Iso 900, EcoArtisan, Qualité ENR).
  • Une inscription au registre du commerce et des métiers.
  • Un document KBIS authentique.
  • Une assurance dommages-ouvrages.

N’hésitez pas à demander aux constructeurs des justificatifs de chaque garantie ci-dessus. Enfin, vous pouvez également consulter les avis sur l’entreprise, rencontrer d’anciens clients, afin de récolter leurs remarques concernant la construction de leurs maisons.

Choisir un bon architecte

Pour la construction d’une maison de plus de 170 m2 SHON (Surface Hors Œuvre Nette), vous devrez faire appel à un architecte.

Tout comme pour le constructeur, n’hésitez pas à questionner ce dernier sur ses réalisations afin de vous faire une idée de son sérieux. Vous pouvez également vous assurer qu’il est bien inscrit à l’ordre des architectes et qu’il possède des certificats d’assurance.

Construction de sa maison - Les pièges à éviter-3

 

Les pièges concernant le contrat

Une fois le terrain et les bons professionnels choisis, il est maintenant temps de prêter attention aux clauses du contrat de construction qui sera établi.

Contrôler les devis

Dès la réception de votre devis, vous devez être vigilant. Pour commencer, nous vous conseillons fortement de demander différents devis, afin de pouvoir les comparer. Les devis doivent notamment mentionner la nature des travaux, le volume et la qualité des matériaux, les prix HT et TTC, la TVA, la date de début, la date de fin, les conditions de paiement ainsi que la date de validité du devis.

Attention aux devis trop alléchants ! Un prix trop bas pourrait laisser présager des surcoûts durant les travaux ou lors de la réception.

Signature d’un contrat clair, complet et précis

Pour éviter toute mauvaise surprise sur le chantier, il est important de signer un contrat clair et complet avec l’entreprise de construction. Des éléments importants doivent notamment être mentionnés :

  • Le plan de construction.
  • L’étude G12.
  • Les pénalités en cas de retard de livraison.
  • La totalité des travaux à effectuer.

Plus le contrat sera précis à la signature et moins vous aurez de probabilité de vous faire avoir.

Construction de sa maison - Les pièges à éviter-1

 

Le calendrier des versements

Nous finirons par la question du paiement. Si une entreprise vous demande de régler la totalité du paiement avant le début des travaux : fuyez ! 

Lors de la signature du contrat, les modalités de paiement doivent être décidées entre l’entreprise et le propriétaire. Généralement, le paiement se déroule petit à petit en fonction des principales étapes de construction, et ce jusqu’à la réception et l’achèvement des travaux.

 

Nous vous recommandons ces autres pages :