Notre guide sur ma construction de maison

L’achat d’une maison individuelle : comment bien se préparer à ce projet avec votre constructeur ?

On dit souvent que l’achat d’une maison est le projet d’une vie. Plutôt que de dépenser une somme considérable dans un loyer mensuel, les Français aspirent à devenir propriétaires de leur maison individuelle. Toutefois, ce projet d’achat n’est pas à prendre à la légère, tant il réclame un lourd investissement financier. Il est ainsi essentiel de considérer avec assiduité ce projet d’achat ou de construction. 

Car même si la volonté d’acheter est présente, il n’est pas toujours facile d’oser passer le cap. D’autant que le marché de l’immobilier en France ne cesse d’évoluer, et ce, pas toujours dans le bon sens. Entre les fluctuations des prix, la marge récupérée par le notaire ou l’étendue des travaux de construction, il est judicieux de se faire accompagner dans ce projet. Voyons ensemble comment affiner au mieux votre projet d’achat de maison pour qu’il puisse se concrétiser.

Comment préparer votre achat de maison individuelle-1

 

Primo-accédants : les choses à savoir avant de se lancer dans votre projet immobilier

Qu’on se le dise, tout le monde n’est pas apte à acheter ou à construire une maison. Les primo-accédants souhaitant acquérir un bien immobilier doivent être sûrs de la voie à emprunter. Comment réaliser son tout premier achat ? La première des étapes est évidemment d’étudier votre budget. Et qui dit budget d’un bien immobilier ne dit pas seulement le prix de la maison individuelle. Des coûts annexes, tels que le crédit immobilier, les frais de notaire, de déménagement, les charges d’énergie et de copropriété, mais aussi la taxe foncière sont à prévoir.

Vous n’êtes pas sans savoir d’un prêt immobilier auprès d’une banque est nécessaire pour concrétiser votre projet. Pour profiter d’un prêt, il vous faudra alors réaliser un dossier en bonne et due forme pour mettre la banque dans votre poche. La capacité d’emprunt est calculée sur les revenus du futur acquéreur, mais aussi de ses apports et sontaux d’endettement. Les courtiers peuvent vous aider dans ce sens. L’important est que ce dossier soit le plus complet possible.

Certaines aides financières par l’Etat peuvent être envisageables pour les primo-accédants. Souvent en manque d’apports, ils se trouvent désavantagés devant les propriétaires bénéficiant de l’argent de leur revente. En France, il est alors possible de toucher des subventions telles que le PTZ, soit le prêt à taux zéro. Destiné à l’achat d’une maison neuve, ce type de prêt doit s’accompagner d’un crédit immobilier et peut atteindre 40 % de la somme empruntée pour la maison individuelle.

Quelle que soit la nature du projet immobilier, il est hautement recommandé de faire appel à des professionnels pour vous aider. En vous tournant vers un notaire, un courtier en immobilier ou un agent immobilier, vous évitez de subir de mauvaises surprises.

 

Privilégier une maison ancienne ou un projet de construction ?

Lorsque l’on souhaite acheter une maison individuelle, la première question est toujours la même : vieille maison ou construction d’une maison neuve ? Au-delà du pur aspect esthétique entre ces deux projets, il est de bon ton de relever les principales caractéristiques, et donc les répercussions, de l’un et de l’autre.

La solution de l’achat d’un logement ancien

Le terme « ancien » ne signifie pas forcément un bien immobilier datant d’il y a 30 ans. Cela suppose juste qu’il a déjà été occupé. Se tourner vers une maison ancienne permet à l’acquéreur de se projeter plus facilement lors de la visite, mais aussi d’aménager les lieux plus rapidement. En effet, après avoir signé le compromis de vente, seuls quelques mois sont à patienter avant de déposer ses valises. Les plus impatients privilégieront cette option.

Il serait toutefois dommage de se limiter à ses seuls intérêts. Un bien ancien dispose généralement d’un plus grand cachet qu’une construction neuve. Eh oui, qui n’a jamais rêvé devant les appartements haussmanniens à Paris ou les vieilles maisons charmantes à Marseille ? La vieille pierre, les poutres apparentes et les carreaux de ciment proposent un esthétisme que certains souhaitent toucher du doigt au quotidien.

Il faut également noter qu’une ancienne construction est souvent bien mieux située qu’une récente. Effectivement, il est plutôt rare de dénicher un terrain en plein centre-ville pour y lover sa maison. Les amoureux de la ville seront donc plus attirés par un achat dans l’ancien. En revanche, le principal inconvénient d’une maison ancienne réside dans la consommation énergétique qu’elle implique. Moins bien isolé, moins respectueux de l’environnement, l’ancien coûte cher au budget d’un ménage et à la planète.

Le choix d’un bien immobilier neuf

Après avoir trouvé un terrain convenable, la construction d’une maison neuve possède elle aussi ses avantages. Cependant, patience et courage sont de mise. Les travaux de construction s’étendant sur plusieurs mois, il est préférable de se projeter dans cette future maison pour un long moment. Il serait dommage de passer autant de temps dans les travaux pour quitter les lieux trois ans après la réception des travaux.

L’intérêt principal d’une telle construction est de pouvoir s’offrir une maison qui nous ressemble. Vous pouvez ainsi faire le choix de l’orientation de la maison, le nombre et la taille des pièces, l’agencement des chambres ou de la cuisine, etc. En somme, vous avez le champ libre pour construire une maison individuelle sur-mesure. Chose qui est forcément impossible en faisant le choix de l’ancien.

L’État permet aux ménages des aides intéressantes pour favoriser l’achat dans le neuf. Le PTZ comme susmentionné, mais également les frais de notaire. Ce prix relatif au notaire peut alors être diminué de 3 %, si les frais correspondent à 7-8 % du prix de vente. Aussi, la construction de la maison permet d’obtenir une garantie décennale, idéale pour se protéger des éventuels dommages causés par le constructeur, et ce, pendant dix ans.

Comment préparer votre achat de maison individuelle-2

 

Achat d’un bien immobilier : les pièges à éviter

L’achat d’une maison est un projet dans lequel il ne faut jamais foncer tête baissée. Avec votre constructeur ou votre architecte, il est essentiel de détecter un piège immédiatement, avant d’en subir les conséquences. Le principal piège inhérent à une construction concerne le terrain. Avant de signer le contrat de vente du terrain, contactez la mairie au sujet du cadastre, pour s’assurer que le terrain n’appartient pas déjà à quelqu’un. Vérifiez également que ce terrain est bien raccordé aux réseaux d’électricité, de gaz, de téléphonie et d’assainissements. En cas contraire, vous vous confronterez à des coûts excessifs.

Le terrain peut cacher d’autres pièges relatifs à sa géologie. Par exemple, un terrain argileux ferait hautement grimper le prix de la facture des travaux. Il est recommandé de toujours réaliser une étude G12 sur le sol par le biais d’un professionnel qualifié. Le géotechnicien vous transmettra ensuite un document qu’il faudra transmettre à votre constructeur pour attester la bonne qualité du terrain. Le bornage du terrain sera aussi à privilégier pour éviter les problèmes de voisinage.

Outre la réputation et la qualité de l’artisan avec qui vous faites affaire, le contrat établi doit être le plus précis possible. Plus il l’est, moins les possibilités d’arnaques seront grandes. Une étude longue et sérieuse dudit contrat doit ainsi être opérée. Pensez par ailleurs à intégrer dedans le plan de construction de votre architecte. De ce fait, le constructeur s’obligera à le suivre.

 

Quel est le délai de construction d’une maison neuve ?

Un projet de construction d’un bien immobilier nécessite du temps, c’est un fait. Mais détrompez-vous, il n’existe aucun délai universel, chaque construction est unique et dispose de ses propres caractéristiques. Pour estimer le temps des travaux, il faut avant toute chose en discuter avec votre constructeur ou votre architecte. Il est toutefois possible de relever des estimations courantes.

Lancer un chantier de construction d’une maison implique un permis de construire. Sauf que ce permis s’obtient généralement sous deux mois. Il faut donc s’armer de patience dès la première étape du projet de construction passée. D’autant plus qu’un refus est possible, ce qui peut engendrer un délai supplémentaire. Le plus sage est alors de faire appel à un architecte pour rédiger votre dossier de permis de construire. Entre l’élaboration des plans du constructeur et la demande du permis de construire, il faut compter en moyenne six mois. Dès que le permis est obtenu, vous aurez deux années pour effectuer vos travaux de construction.

Le permis de construire étant dans la poche, les délais ne s’arrêtent naturellement pas là. On entre alors dans le cœur du sujet, à savoir le chantier. En ordre général, la construction d’une maison prend entre 8 mois et un an. Si cela peut vous paraître long, il s’agit pourtant d’un délai relativement court. Cette période d’attente commence au moment de la signature du contrat, soit après l’obtention du permis de construire.

Globalement, si l’on fait le calcul entre l’ensemble des démarches administratives et la durée du chantier de votre maison, un foyer doit attendre entre un an et demi et deux ans avant d’emménager. Il s’agit une fois encore d’une estimation. Des imprévus peuvent survenir et rallonger le délai, ou au contraire, un constructeur peut être plus rapide que prévu.

Comment préparer votre achat de maison individuelle-3

 

Comment bien choisir le constructeur de sa maison neuve ?

Pas toujours facile de s’y retrouver dans la jungle d’adresses de constructeurs sur internet ! Et pourtant, il va falloir choisir le meilleur pour garantir des travaux réalisés à la perfection. Ne prenez jamais au hasard un artisan sur internet. On ne le répétera jamais assez, le bouche-à-oreille est la base de toute relation de confiance entre un professionnel et un particulier. Il est désormais facile de consulter des avis en ligne, voire de bénéficier de recommandations auprès de son entourage.

Sauf que sur internet, tous les avis ne sont pas objectifs. Il faut donc être méfiants à ce qu’on lit. Surtout qu’entre un constructeur réalisant 100 maisons par an et un autre n’en faisant que 20, vous aurez plus de chances de trouver de mauvais avis chez le premier. Les particuliers sont exigeants quant à la qualité des travaux de leur maison, profitez-en pour connaître leur opinion.

Au-delà des avis sur internet, il est important, avant d’appeler un constructeur, de vérifier sa bonne santé financière. Sur internet, vous pouvez consulter l’état des comptes de l’artisan. Il est également envisageable de directement lui en parler. Un constructeur ne souhaitant pas faire jouer la transparence sur ce sujet cache peut-être des choses. Interrogez-le sur ses garants, mais aussi sur ses primes d’assurance. Plus ces dernières sont peu élevées, plus cela signifie que le constructeur est un professionnel fiable.

Quoi qu’il en soit, n’offrez jamais votre confiance au hasard. C’est triste à dire pour les nouveaux artisans, mais il est toujours plus sûr de se tourner vers une entreprise dont l’ancienneté n’est plus à prouver qu’une récente sur le marché. Autre chose, méfiez-vous des prix trop attractifs. En effet, un constructeur qui casse ses prix laisse suggérer qu’il n’a pas assez de clients pour vivre. Vous pouvez là aussi vérifier son historique sur internet.

 

Personnaliser sa maison : des travaux à étudier avec votre constructeur

La construction d’un bien immobilier neuf permet ainsi de concevoir une maison à sa façon. Le champ des possibles est tel qu’il est important de maîtriser ses envies pour éviter les égarements. Et ce sont les plans de votre constructeur qui permettront d’avoir une idée bien précise du résultat final. Avec lui, vous pourrez visualiser, via un logiciel, à quoi ressemblera votre future maison individuelle.

Construire une maison nécessite qu’on liste tous les choix concernant l’intérieur comme l’extérieur du bien immobilier. Les plans étant dessinés, ce sera le moment de laisser parler sa créativité. Si l’on priorise l’intérieur de sa maison, il est essentiel de ne pas négliger ce que les voisins verront au premier coup d’œil. Tout d’abord, la façade de la maison doit être optée : crépis, bois, béton ; faites parler vos goûts personnels ! Le revêtement choisi devra alors être peint selon vos choix, mais aussi ceux du voisinage. Faites en sorte que l’harmonie du quartier ne soit pas tuée en sélectionnant une façade rouge par exemple. Pour le toit, c’est la même chose ! Entre les tuiles ou les ardoises, chaque commune possède son identité visuelle propre. Le choix des portes et des fenêtres est tout aussi important. Que vous souhaitiez une maison contemporaine, rustique ou dans l’esprit loft, ces choix auront un impact visuel instantané.

En ce qui concerne l’intérieur de votre maison, chaque pièce doit être pensée avec soin. Le salon est souvent celui que l’on priorise pour la sensation de cocon qu’il dégage dès que l’on franchit la porte d’entrée. Aménagez-le en pensant à vos envies à l’instant T tout en vous projetant plusieurs années ensuite. Il ne faudrait pas se lasser ! Si vous disposez d’un étage, le choix de la forme, de la matière et de la couleur de l’escalier vous sera demandé par votre constructeur.

Le choix de la cuisine a aussi son importance. Ouverte ou fermée, celle-ci doit être pratique, esthétique et permettre la convivialité. Si une cuisine ouverte est toujours plus agréable pour ne pas être isolée, une cuisine fermée permet de laisser les odeurs culinaires hors de portée du salon. Tout est encore une affaire de choix et de goûts ! Pour le sol, beaucoup préfèrent le carrelage, plus facile à entretenir. Enfin les chambres, elles font office du lieu de repos et de confort. C’est primordial d’opter pour des matériaux nobles tels que le bois, ainsi que des peintures aux teintes pastel, plus sereines. Selon votre budget, personnaliser sa maison neuve se fait conjointement avec le constructeur, qui pourra vous prodiguer ses meilleurs conseils.

 

Nous vous recommandons ces autres pages :