Maison contemporaine

Écoconstruction : tout ce qu’il faut savoir pour construire une maison écologique

La maison écologique était encore très rare il y a quelques années. Toutefois, devant la hausse du prix des énergies classiques (gaz, fioul, électricité, etc.), de plus en plus de propriétaires ont le projet de faire construire une maison plus responsable et par la même occasion plus économique.

Même si le prix de construction d’une maison écologique est plus élevé que pour une construction traditionnelle, la maison passive permet de réaliser de belles économies sur le long terme.

Choisir l’écoconstruction, c’est ainsi faire le choix du durable pour soi et pour la planète. Se recentrant sur des techniques de construction plus respectueuse de l’environnement, l’écoconstruction séduit de plus en plus.

Mais comment fonctionne-t-elle réellement ? Techniques, matériaux, équipements, prix ou encore aides financières : découvrez ci-dessous tout ce qu’il faut savoir sur la construction d’une maison contemporaine et écologique.

2918-3980modele620180907maE7S.jpeg

 

Une maison écologique : qu’est-ce que c’est ?

Il est tout d’abord intéressant de comprendre ce qu’est une maison écologique, car sous cette appellation se cachent en fait différents types de maisons et de construction.

Une maison écologique est une maison qui respecte l’environnement en limitant sa pollution, en diminuant ses pertes d’énergies et en réduisant ses besoins énergétiques. Pour arriver à ces différents objectifs, plusieurs domaines sont concernés :

  • La conception de la maison : dès la réalisation des plans, une maison écologique s’adapte à son environnement (optimisation de l’ensoleillement, ajout d’arbre pour créer de l’ombre, etc.).
  • Les matériaux de construction choisis : ils seront de préférence des matériaux naturels, recyclés et non polluants.
  • Les équipements de la maison : souvent des appareils alternatifs et modernes permettant de faire des économies d’énergie et de maximiser l’isolation de la maison (chauffage, électricité, ventilation, etc.).

Ces différentes prérogatives sont communes dans un projet de construction d’une maison écologique. Cependant, il existe des catégories particulières dans l’écoconstruction.

La maison BBC

La maison Bâtiment Basse Consommation (BBC) est le type de construction le plus répandu en France, car il a été rendu obligatoire par la Réglémentation Thermique 2012 (RT 2012). C’est aussi le type d’éco construction le plus simple à faire construire.

Le label BBC est accordé aux maisons ne dépassant pas une limite fixée (en fonction du lieu de construction) en termes de consommation d’énergie. Cette limitation concerne le chauffage, la ventilation, la climatisation, l’éclairage ainsi que la production d’eau chaude.

En moyenne une maison BBC ne doit pas dépasser 50 kWh d’énergie primaire par mètre carré sur une année. C’est trois à quatre fois moins qu’une maison construire en fonction des normes précédentes (RT 2005).

La maison bioclimatique

Une maison bioclimatique est une maison construite en fonction des ressources naturelles du terrain et de son lieu d’implantation. Ainsi, la construction d’une maison bioclimatique suit des principes de bon sens pour créer une maison consommant peu d’énergie et étant agréable à vivre.

Les principes de la construction bioclimatique concernent par exemple l’orientation de la maison (de préférence plein sud) ou encore l’implantation d’arbres pour apporter de l’ombre et de la fraîcheur en été.

La maison passive

Une maison passive est une maison qui se suffit à elle-même en termes d’énergie et notamment concernant le chauffage. Ainsi, la chaleur récoltée par une maison passive suffit à ses besoins en énergie.

En suivant les règles de bon sens de la construction bioclimatique, la maison passive utile une isolation très performante, des pièces orientées au sud et des vitrages sur une grande partie de sa surface.

La maison positive

La maison positive est également appelée bâtiment à énergie positive (BEPOS). Ce type de construction va encore plus loin que pour la maison passive en permettant à la maison de produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme.

Cela est rendu possible en investissant dans des équipements de production d’énergie comme la pompe à chaleur ou encore les capteurs solaires. Le surplus d’énergie pourra être par la suite revendu à EDF.

 

Les matériaux utilisés pour la construction d’une maison écologique

L’utilisation de certains matériaux dans le cadre d’une construction écologique est importante. Peu importe le type de maison écologique, chacune requiert l’utilisation de matériaux naturels, recyclés et non toxiques. De cette manière, la maison écologique sera respectueuse de l’environnement et durable.

Parmi les matériaux les plus utilisés dans la construction d’une maison écologique, nous pouvons notamment citer :

  • Le bois : naturel, le bois est 15 fois plus isolant que le béton. Il est souvent utilisé pour l’ossature des maisons.
  • La paille : avec un fort pouvoir isolant, la paille une fois posée sur l’ossature permet d’isoler la maison.
  • Le chanvre : mélangé avec de la chaux, le chanvre remplace le béton en étant beaucoup plus écologique.

construire une maison ecologique bioclimatique et contemporaine-2

 

Les équipements d’une maison écologique et contemporaine

Il n’y a pas que les matériaux qui sont concernés par la construction d’une maison écologique. Le respect de l’environnement se retrouve également à l’intérieur de la maison, avec les équipements de cette dernière. Il existe en effet des solutions écologiques pour réduire le besoin en énergie et fournir du chauffage ou de l’électricité de façon plus responsable.

Parmi les domaines qui peuvent être concernés, on retrouve notamment :

  • Le chauffage : la pompe à chaleur air eau permet à la fois de produire du chauffage et de l’eau chaude de façon écologique. Elle permet de diviser par 3 la facture de chauffage habituelle. Il est également possible d’opter pour un poêle à bois ou un chauffage solaire.
  • L’électricité : il est possible d’installer des panneaux photovoltaïques ou aérovoltaïques, une éolienne (si le terrain est exposé au vent) ou encore une chaudière à cogénération pour produire sa propre électricité verte.
  • La ventilation : une bonne ventilation comme une VMC double flux permettra de limiter les déperditions d’énergie.
  • L’eau : de simples appareils permettent d’économiser l’eau comme des embouts régulateurs-économiseurs, des pommeaux de douche économiques ou encore des chasses d’eau à deux vitesses. Il est également possible de récupérer les eaux de pluie.
  • L’éclairage : les ampoules LED seront à privilégier.

 

Le prix d’une maison écologique et bioclimatique

Le principal frein à la construction d’une maison écologique est son coût. Il est vrai qu’une maison écologique et contemporaine est plus coûteuse qu’une maison traditionnelle en raison notamment des techniques spécifiques utilisées par les constructeurs, mais surtout les équipements qui représentent un véritable investissement.

Il est cependant important de comprendre que même si le coût d’une maison écologique est en moyenne 10 à 20 % plus élevé que pour une maison classique, les économies réalisées sur le long terme permettent de compenser cet investissement.

De plus, l’État français et certaines associations peuvent fournir des aides financières très intéressantes aux personnes souhaitant faire construire une maison écologique.

Pour vous donner un ordre d’idée, voici une moyenne des prix de construction constatés pour la conception des maisons écologiques :

  • Maison bâtiment basse consommation : 1200 à 1800 euros du m².
  • Maison bioclimatique : 1500 à 2500 euros du m².
  • Maison passive : 1500 à 3500 euros du m².
  • Maison positive : 1500 à 3500 euros du m².