Piscine : les obligations

À lire aussi

Quel type de chauffage choisir pour ma maison ?

Gaz, électricité, plancher chauffant, bois… : le choix d’un système...

Lire la suite

Construction maison individuelle : Entretenir la VMC

La Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) est un système d’aération...

Lire la suite
Outre le fait de devoir respecter plusieurs conditions afin de pouvoir faire construire et installer une piscine, il faut évidemment s’assurer que les dispositifs de sécurités sont à jour et installés. Piscine collectif ou piscine privée à usage individuel, Maisons MCA fait le point avec des vous des normes à respecter.

Les piscines concernées

Le champ d’application de la loi concernant la réglementation des piscines concernant seulement certains types de piscines :
– Les piscines privées de plein air non closes, comprenant donc ainsi les spas et jacuzzi, à usage collectif ou individuel, et dont le bassin est enterré ou semi-enterré.
– Les piscines réservées à des résidents ou les piscines familiales.
– Enfin, les piscines privatives (Par exemple : hôtels, camping, villages de vacances, location de vacances…)
A l’inverse, certaines piscines ne sont pas concernées, par exemple :
– Les bassins d’ornement.
– Les piscines situées dans un bâtiment.
– Les piscines hors sol, gonflables ou démontables.
– Les « établissements de natation » visés par la loi 51-662 du 24 mai 1951, dont l’accès est payant et qui font l’objet d’une surveillance par un maître-nageur sauveteur.

Les mesures de sécurité

Chaque propriétaire de piscine doit donc faire installer des équipements de sécurités. La loi impose ainsi 4 sortes d’équipements différents, et au moins un des 4 doit être installé :
– Barrière de protection : Efficace pour empêcher un enfant de moins de 5 ans sans l’aide d’un adulte d’accéder à la piscine. La barrière résistera également aux différents actions et tentatives d’un enfant d’accéder lorsque l’accès au bassin est verrouillé.
– Couverture de piscine ou bâche : Cela empêchera par exemple l’immersion involontaire d’un enfant de moins de 5 ans. La bâche aura même la capacité de résister au franchissement d’un adulte.
– Abri : Une structure de type véranda recouvrant intégralement le bassin, permettra lorsque celui-ci est fermé, d’empêcher l’accès à un enfant.
– Alarme : Il faut qu’elle soit réalisée, construite et installée de façon à ce qu’un enfant ne puisse activer ou désactiver les commandes de l’alarme. De même, les systèmes de détection doivent pouvoir détecter tout franchissement du bassin par un enfant de moins de 5 ans, et déclencher ainsi un dispositif d’alerte constitué d’une sirène.
Maisons MCA vous rappelle que votre installateur ou votre constructeur doit vous fournir, et cela au plus tard à la date de réception de la piscine, une note technique spécifiant les informations suivantes : les conditions et caractéristiques de fonctionnement, et d’entretien du dispositif de sécurité choisi ; et les mesures générales de prévention et de recommandation pour éviter les risques de noyade.

À lire aussi

Comment aménager une cuisine conviviale ?

Lieu de vie à part-entière de plus en plus utilisé pour recevoir les invités,...

Lire la suite

Quelle couleur de façade choisir pour sa construction neuve?

Avant de choisir une couleur pour la façade de votre maison, il est nécessaire...

Lire la suite